Comment bien choisir son courtier pour débuter en bourse?

Avant-propos

L’une des plus fréquentes questions que se pose le trader débutant est le choix de son courtier ou de sa banque pour pouvoir trader. Est-ce important d’après vous?

 

courtier en ligne

Non car toute la performance annuelle n’est pas trop impactée par si peu……
Mais faut-il s’en occuper ?
Oui bien sur et dès le début c’est impératif!
Car il vaut mieux avoir une performance 50 fois proche de 0,
plutôt que d’avoir la même performance réduite par les frais bancaires
et donc 50 fois négatives de -30€ soit 1500€ par an.*

On est d’accord que tout le monde préférerait avoir ce delta dans sa poche.
Comme tout le monde, j’ai entendu tout et n’importe quoi à ce sujet des courtiers en ligne.
Donc afin d’en avoir le cœur net, je me suis amusé à réaliser pour vous un petit exercice de comparaison entre les courtiers.
Je le résume dans la suite de cet article. Celui-ci est certes valable à l’instant “t” mais il vous donnera la tendance générale.

*calcul réalisé pour un virement moyen de 4000€ par trade sur le marché local Euronext le plus favorable.

 

Banque ou Courtier

Pour les plus sceptiques d’entre nous, je vais revenir sur cette question :

Faut-il choisir une banque traditionnelle ou un courtier en ligne ?

Dans l’ère moderne, informatique et ultra-connecté dans laquelle nous vivant, il est aisé de comprendre que le métier de trading n’est plus un métier réalisé par les banques elles-mêmes. Il faut donc admettre que si vous passer un ordre de bourse via votre conseiller bancaire habituel, il a beau être le plus sympathique au monde ou le plus conciliant avec vous. Son problème est identique au votre, il doit se tourner lui-même vers une tiers personne pour passer votre ordre de bourse.

Donc en plus de la réactivité perdue, votre banquier devient un simple intermédiaire. Et comme il ne travaille pas bénévolement, des frais de prise en charge en plus des frais normaux de passage d’ordre vous seront facturés.
Il est donc impossible qu’un banquier traditionnel puisse vous proposer un tarif attractif pour trader en bourse.

Et honnêtement ils le savent eux-mêmes. En témoigne ma propre expérience, quelques années en arrière lorsque je n’avais pas encore commencé à trader, je discutais avec une conseillère lors d’un rendez-vous. Celle-ci osait m’avouer à demi-mots que je devais passer par un courtier en ligne pour accéder au marché boursier. Elle était en avance sur la direction de sa propre banque mais c’était réel, la lutte était inégale. Et ça les banques l’ont compris il y a bien longtemps.

Allez prenons un exemple concret qui sera encore plus parlant que des paroles:

Prenons un capital de 5000€ et réalisons 50 trades sur Euronext dans l’année, l’un avec une banque traditionnelle (exemple réalisé à titre purement indicatif avec la So Gé, extrait de leurs tarifs officiels au 1er janvier 2017) et l’autre avec Bourse Direct.

  • La banque traditionnelle, ordres passés par leur portail Internet, sinon directement en agence les frais seraient de 1,4% à la place de 0,55% !  :

Ø 50 * 5000€ * 0.55% = 1 375€ de frais bancaire

  • Courtier en ligne : exemple avec Bourse Direct

Ø 50 * 4.5€ (ordre de 5000€) = 225€ de frais bancaire

La différence de 1150€ se passe donc de commentaire sachant que cet exemple est encore plus défavorable pour la banque traditionnelle si:

– d’une part je réduis le capital de chaque trade, exemple pour 500€, le minimum de perception pour la banque est de 8.5€ alors que le courtier a un cout de 0.99€ par trade

– d’autre part je trade sur les marchés étrangers. Car le minimum de perception monte à 40€ par trade sur le marché Allemand dans la banque traditionnel.

Bref, vous avez compris avec cet exemple simple. Si vous ne voulez pas que votre activité boursière ne se résume à payer les vacances de votre banquier, ce n’est pas la bonne solution !

Maintenant que l’orientation vers un courtier en ligne parait évidente, nous arrivons dans le vif du sujet, il y a pléthore de possibilités et donc on se pose naturellement la question suivante :

« Comment choisir le bon courtier en ligne pour investir en bourse ? »

Comme nous l’avons vu précédemment, les petits ruisseaux peuvent se transformer en grandes rivières. Il est donc capital que le courtier en ligne que vous choisirez soit en adéquation avec vos objectifs. Mais aussi que ce courtier, même s’il est économiquement hyper attractif, ne s’échappe pas avec vos économies.

Il faudra donc que ce courtier est les qualités suivantes :

> fiable

> tarifs attractifs

Selon que vous tradiez uniquement le marché français avec de petites sommes ou les marchés étrangers, votre choix pourrait être différent et nous allons le voir.

Qui sont donc les grands acteurs en France ?

Il existe 2 types de courtiers sur le marché, ceux qui sont associés à des maisons mères de grands groupes bancaires (Boursorama, Fortuneo, BforBank) et ceux, que l’on a l’habitude d’appeler, des purs players (Bourse Direct, De Giro, Binck, Interactive Brokers).

Les lecteurs de cet article ont aussi lu:  Routine du swing trader: définition

2 questions sont primordiales :

Ø La solidité financière de l’organisme bancaire adossé au courtier.

Personne n’a envie de voir son courtier faire faillite et voir partir son épargne en fumée.

Ø Les frais sur passage d’ordre et autres conditions d’ouverture de compte

Pour la solidité financière, ces 6 courtiers ont l’agrément de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) et sont adhérents au Fond Garanti Solidité Financière qui indemnise les porteurs de titre en cas de faillite.
Ces courtiers sont donc soit sous l’aile de grandes banques, gage de solidité ou bien appartiennent à des sociétés d’investissements cotés en bourse sur le marché français pour Bourse Direct et le marché hollandais pour De Giro et Binck.
Interactive Brokers, spécialiste américain depuis 40 ans, est quant à lui coté sur le Nasdaq (marché américain) et a de solides fondations financières.

Nous partirons donc du fait que ces 7 courtiers sont fiables même si le risque 0 n’existe pas. En tout cas, je déconseille de prendre tout autre courtier qui surgirait de nulle part sous risque de voir par exemple ses dirigeants prendre une retraite anticipée sous les tropiques avec votre argent.

Passons à la 2ème question qui va vous intéresser beaucoup plus, la comparaison des frais pour passage d’ordre et les comptes associés.

Pour vous, j’ai joué à Sherlock Holmes pour vous proposer les tableaux de comparaison suivant :

Etude* faite courant de l’été 2017 et hors promotion temporaire de ces courtiers.

Coût pour un passage d’ordre sur le marché Euronext Paris

clip_image001

*étude réalisée par debuter-en-swing-trading.com

Classement établi sous la base de 20 ordres de 5000€ pour De Giro cela fait 45€ et 90€ pour Bourse Direct.

Coût pour un passage d’ordre sur le marché Allemand

clip_image002

*étude réalisée par debuter-en-swing-trading.com

Le classement établi sur le marché Allemand change un peu la donne et si l’on prend le marché US, on retrouvera les 2 gagnants ci-dessus.

Je ne tiens pas compte des autres produits bancaires que peuvent proposer ces banques/courtiers. Ce n’est pas mon propos ici car la base d’un bon démarrage en bourse est de ne s’attaquer qu’aux actions, les autres Forex et options binaires sont à proscrire.

Quels enseignements pouvons-nous retirer sur ces courtiers et comment faire son choix ?

  1. Les courtiers adossés aux maisons mères ne sont pas assez compétitifs :
    Exit donc Boursorama, Fortuneo et BforBank
  2. De Giro est de loin le plus compétitif en termes de tarifs
  3. Interactive Brokers sera très performant sur l’international et en particulier l’US mais il faut déjà avoir un certain capital pour commencer chez eux et accessoirement la langue de Shakespeare n’est pas optionnelle.
  4. Bourse Direct est compétitif en particulier sur Euronext
  5. Binck est écarté également selon moi moins compétitif

Tous ces courtiers ne prennent pas de droit de garde, ceci n’est donc pas différenciant.

Par contre, un élément très important, est la possibilité d’ouvrir un PEA ou d’en transférer chez ces courtiers. Et là surprise, Interactive Brokers et De Giro ne le proposent pas à l’heure où j’écris ces lignes.

Mon choix personnel :

Ma préférence est donc Bourse Direct avec l’importance du PEA, cadre fiscal très avantageux J’explique cela dans mon livre bonus que vous pouvez télécharger gratuitement sur mon blog. D’autant plus que le service client de Bourse Direct (élu service client de l’année en 2015, 2016 et 2017) est très disponible avec également 4 agences physiques dans les villes de Paris, Lyon, Toulouse et Lille (formation gratuite également dispensée).

Afin de commencer en Bourse, les courtiers De Giro et Bourse Direct sont très accommodants pour les petits épargnants et c’est bien là également l’un des points principal!
Ensuite si vous voulez vous diversifier avec le marché Américain et augmenter vos nombres de trades Interactive Brokers et toujours De Giro sont très intéressants.

Conclusion :

S’il y a une synthèse à retenir en quelques mots, ça serait :

Ø Ne pas choisir votre banque traditionnelle qui ne peut pas être compétitive

Ø Ne pas prendre un courtier en ligne qui ne soit pas solide financièrement

Ø Choisir l’un de ces 6 courtier en ligne selon vos objectifs (Plan Epargne Action ou Compte-titre Ordinaire, Euronext ou étranger, petit ou gros capital). Quoiqu’il en soit la différence ne sera pas majeure entre ces acteurs.

Par la suite, il faut vous concentrer sur la méthode, votre money management, vos plans de trade en swing trading.

Si vous avez aimé cette étude, partagez-là avec vos amis pour qu’il ne fasse pas d’erreur. Ceci est le début de l’indépendance financière.

Bon Trade à vous.

  • 330
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 thought on “Comment bien choisir son courtier pour débuter en bourse?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.