Quelles sont les stratégies de swing trading ?

Il existe plusieurs techniques et stratégies de swing trading qui peuvent être utilisées pour optimiser vos résultats avec ce type de trading à court terme. Découvrez les trois indicateurs populaires.

Le trend trading (stratégie d’échange de tendances)

La stratégie d’échange de tendances est basée sur l’utilisation d’indicateurs techniques pour identifier la direction de la dynamique du marché. Les stratégies de Swing trading cherchent à capturer une partie de cette tendance, en profitant du haut ou du bas du swing.

Les Trend traders prendront une position longue s’ils pensent que le marché va monter et une position courte s’ils pensent que le marché va descendre. Ils sortiront ensuite du trading lorsque l’analyse indiquera qu’un renversement de tendance est imminent.

Parmi les outils d’analyse technique les plus populaires utilisés dans les stratégies de suivi des tendances figurent les moyennes mobiles, l’indice de force relative (RSI) et l’indice directionnel moyen (ADX).

Le breakout trading

Le breakout trading consiste à utiliser la stratégie consistant à ouvrir une position le plus tôt possible au sein d’une tendance donnée afin de capitaliser sur le mouvement du marché. Les traders de swing tenteront d’identifier les points où le marché est sur le point de “sortir” de la fourchette dans laquelle il s’est négocié, généralement lorsqu’une ligne de support ou de résistance est franchie.

Le Breakout Trading nécessite que le trader connaisse la force ou la faiblesse de la dynamique du marché, qui est généralement calculée en utilisant le volume des transactions qui ont lieu. C’est pourquoi les moyennes mobiles pondérées par le volume sont un outil d’analyse technique très populaire parmi les swing traders.

Quelles sont les stratégies de swing trading 2

Les indicateurs majeurs de swing trading

Afin de créer une stratégie de swing trading, de nombreux traders utiliseront des graphiques de prix et des indicateurs techniques pour identifier les éventuelles fluctuations sur un marché, ainsi que les points d’entrée et de sortie rentables. Parmi les indicateurs populaires du swing trading, on peut citer :

Les moyennes mobiles

L’un des indicateurs les plus populaires est la moyenne mobile (MA). Cet indicateur examine les données des prix de clôture sur une période de temps pour déterminer la valeur moyenne de l’actif. Par exemple, si vous utilisez un MM de 50 jours, vous prenez le prix de clôture de chacun des 50 derniers jours, vous additionnez ces prix et vous les divisez par 50 pour obtenir le prix moyen. Ces points sont tracés ensemble pour tracer une ligne unique, en lissant les mouvements du marché, afin qu’un investisseur puisse mieux comprendre la tendance générale.

Le MM se concentre sur l’identification ou la confirmation d’une tendance plutôt que sur sa prévision ; en effet, le MM est un indicateur retardé, de sorte qu’il sera toujours légèrement en retard sur le prix du marché. En principe, lorsque le prix se négocie fermement au-dessus de la moyenne mobile, la tendance est considérée comme haussière et lorsque le prix se négocie en dessous de la moyenne mobile, la tendance est considérée comme baissière.

Une stratégie commune de moyenne mobile consiste à rechercher les intersections entre deux moyennes mobiles exponentielles, qui donnent une plus grande pondération aux données de prix plus récentes, par opposition à une moyenne mobile standard. En général, cette stratégie utilise une moyenne mobile exponentielle (EMA) rapide comme l’EMA de 50 jours du graphique ci-dessous (la ligne rouge) et une EMA lente comme l’EMA de 100 jours ci-dessous (la ligne verte). L’objectif est de rechercher les points de croisement des moyennes mobiles, qui peuvent indiquer un changement de direction des prix. Si la MME rapide croise la MME lente par le bas, un swing trader peut envisager d’ouvrir une position longue, tout en entrant dans une position courte si la MME rapide croise la MME lente par le haut.

Indice de force relative (RSI)

Une fois qu’une tendance est identifiée, un opérateur peut envisager d’utiliser un indicateur de momentum pour essayer de profiter des fluctuations de la tendance générale. Un indicateur de momentum populaire est le RSI, que les swing traders peuvent utiliser pour juger si un marché est suracheté ou survendu, ce qui signifie que le marché pourrait atteindre un “swing”.

Le RSI est classé comme un oscillateur, car il est représenté sur un graphique de zéro à 100. Normalement, au-dessus de 70, il est considéré comme suracheté et, dans le graphique ci-dessous, il est représenté en rouge. Si le prix tombe en dessous du niveau 30, il est considéré comme survendu et est indiqué en vert sur le graphique ci-dessous.

Dans une tendance à la hausse, un mouvement hors de la zone de survente, comme indiqué par le RSI, pourrait être un signal pour entrer dans une transaction. Un signal de surachat peut être un signal de sortie du trading. Dans une tendance à la baisse, un mouvement de sortie de la zone de surachat pourrait être un signal d’entrée dans une transaction à découvert, tandis qu’un signal de survente pourrait être un signal de sortie de la transaction à découvert et non de commerce à contre-courant.

Oscillateur stochastique

Tout comme le RSI, l’oscillateur stochastique est un indicateur de momentum. Il compare le dernier cours de clôture à la fourchette précédente sur une période donnée, généralement 14 jours. La théorie qui sous-tend la stochastique est que la dynamique du marché change avant le volume du marché ou le prix lui-même, ce qui en fait un indicateur avancé. Par conséquent, en négociant sur la base du momentum, un trader peut tenter de prévoir les fluctuations.

La stochastique est présentée en deux lignes : la ligne indicatrice (la ligne noire sur le graphique ci-dessous) et la ligne signal (la ligne rouge en pointillés). Ces lignes oscillent sur une échelle allant de zéro à 100. Si la lecture est supérieure à 80, le marché est considéré comme suracheté, tandis qu’une lecture inférieure à 20 est considérée comme une condition de survente.

Si les deux lignes se croisent, c’est souvent le signe qu’un changement de direction du marché est imminent. Si la ligne de l’indicateur dépasse la ligne du signal, les swing traders peuvent envisager d’ouvrir une position longue, à moins que les valeurs soient supérieures à 80. Et si la ligne de l’indicateur tombe en dessous de la ligne du signal, les swing traders peuvent envisager d’ouvrir une position courte, à moins que les valeurs soient inférieures à 20.

Comment se lancer dans le swing trading

Il y a deux façons de commencer le swing trading, selon votre niveau de confiance et votre expérience. Vos options sont :

  • Option 1 : Ouvrez un compte. Vous pouvez ouvrir un compte chez l’un de nos partenaires rapidement et facilement.
  • Option 2 : Entraînez-vous à négocier sur un compte de démonstration. Testez vos stratégies de swing trading dans un environnement de trading virtuel avec un compte de démonstration chez l’un de nos partenaires.

En conclusion

Le Swing trading est un style de trading qui se concentre sur la réalisation de profits en ne profitant que d’une partie d’un mouvement de tendance. Elle repose sur l’hypothèse que les prix du marché évoluent rarement en ligne droite et que les investisseurs peuvent trouver des opportunités dans des fluctuations mineures.

Vous ne serez peut-être pas toujours en mesure de déterminer avec précision le haut et le bas de chaque swing, mais l’idée est de profiter au maximum de l’évolution des prix.

Les swing traders peuvent garder leurs positions ouvertes pendant des périodes allant de quelques minutes à plus d’une journée, car la durée d’un swing trade dépend de la période de la tendance.

Deux stratégies populaires de swing trading sont le trend trading et le breakout trading, qui se concentrent sur les mouvements du marché à court terme. Les traders de swing utilisent des outils d’analyse technique tels que les moyennes mobiles, le RSI et l’oscillateur stochastique.



Vous seriez aussi intéressé par les sujets suivants :

  • COMMENT FONCTIONNE LE SWING TRADING. Les lecteurs ont aussi recherché : évolution – ouverture – signaux – étapes pertes – investisseurs – opportunités – résistance – bourse stratégies – mouvements – tendance
  • FORMATION SWING TRADING. Les lecteurs ont aussi recherché : fonction – levier – pertes – signaux – étapes – opportunités – investisseurs – mouvements – bourse stratégies – investissement – tendance
  • QUELLES SONT LES DIFFéRENCES ENTRE LE SWING TRADING ET LE DAY TRADING. Les lecteurs ont aussi recherché : levier – ouverture – pertes – opportunités résistance – investisseurs – bourse – stratégies – mouvements – tendance
  • STOP LOSS EN SWING TRADING. Les lecteurs ont aussi recherché : fonction – ouverture – signaux – levier opportunités – résistance – bourse – pertes – stratégies investissement
  • SWING TRADING DéFINITION POUR LE TRADER DéBUTANT. Les lecteurs ont aussi recherché : fonction – étapes – levier – investisseurs pertes – résistance – opportunités – bourse – stratégies mouvements – tendance