Evolution de la bourse depuis 10 ans

Pour commencer, nous allons nous intéresser à l’indice CAC 40 et aux éléments importants à connaître pour l’analyser efficacement.

Le CAC 40 est un indice boursier français qui, comme son nom l’indique, est composé des 40 plus importantes sociétés françaises cotées à la bourse d’Euronext Paris. Cet indice fait donc partie du premier marché européen, Euronext, et représente à lui seul plus de 80% du marché financier français.

Les entreprises qui composent l’indice CAC 40 sont sélectionnées parmi les 100 premières entreprises françaises de différents secteurs d’activité, les plus objectives possibles au regard de l’économie française et de sa santé.

D’un point de vue historique, le CAC 40 a été créé le 31 décembre 1987 et son cours de base était alors de 1 000 points. Cet indice a été créé par la Compagnie des Agents de Change après le crash de 1987. Le nom qui lui a été donné, “CAC”, signifiait à l’origine “Compagnie des Agents de Change”. Toutefois, ce nom n’est plus valable aujourd’hui. Or, l’acronyme CAC signifie Continuous Assisted Quotation, tout simplement parce que la valeur de cet indice est actualisée toutes les 15 secondes, du lundi au vendredi et de 9h00 à 17h30.

Bien entendu, la liste des entreprises qui composent le CAC 40 évolue dans le temps, comme c’est le cas pour les autres indices boursiers internationaux. Ainsi, certaines entreprises sortent de l’indice et d’autres, dont la capitalisation est plus élevée, y entrent.

Cependant, certaines entreprises particulièrement solides font partie de l’indice CAC 40 depuis sa création et ne l’ont jamais quitté. Il s’agit d’Accor, Air Liquide, Carrefour, Danone, Lafarge-Holcim, l’Oréal, LVMH, Michelin, Saint-Gobain, Sanofi, Société Générale et Vivendi. Il convient également de noter que depuis sa création il y a 32 ans, 94 entreprises françaises ont été incluses dans cet indice à un moment donné.

Graphique de l’évolution du CAC 40 depuis 10 ans

Comment est calculé l’indice boursier CAC 40 ?

Il est important de comprendre le fonctionnement du CAC 40 et sa composition, mais il est également essentiel de savoir comment il est calculé. C’est ce que nous allons expliquer ci-dessous.

Pour comprendre cette méthode de calcul, il faut d’abord rappeler que, depuis décembre 2003, le CAC 40 a adopté le système de capitalisation boursière flottante, prenant en compte le nombre d’actions disponibles à l’achat sur le marché pour une société cotée. Cette modification de la méthode de calcul visait à la rapprocher de ce qui se faisait déjà pour les principaux indices boursiers internationaux.

En définitive, le calcul de l’indice CAC 40 est basé sur la capitalisation des entreprises qui le composent, obtenue en multipliant le nombre d’actions de chaque entreprise sur le marché par le prix de ces actions.

En ce qui concerne la gestion de l’indice CAC 40 et, en particulier, la mise à jour des valeurs qui le composent, ces examens sont effectués par le Conseil scientifique des indices Euronext, composé de plusieurs experts indépendants de cet opérateur boursier, qui décide d’inclure ou d’exclure certaines valeurs de l’indice afin de le représenter au mieux. Un total de huit experts indépendants, comprenant des universitaires, des industriels et des analystes, se réunissent tous les trois mois, c’est-à-dire le troisième vendredi des mois de juin, septembre et décembre. Leur décision tient compte du volume d’échange des actions de la société, de la représentation de tous les secteurs de l’activité nationale et de la régularité des échanges d’actions.

Evolution de la bourse depuis 10 ans

Quelle est la composition actuelle de l’indice CAC 40 ?

Comme vous pouvez l’imaginer, pour réaliser des analyses précises et pertinentes de l’indice CAC 40, il est indispensable d’étudier les entreprises qui le composent. Plus la capitalisation de ces entreprises est élevée, plus leur pondération dans l’indice est importante. C’est pourquoi nous vous invitons maintenant à découvrir les 40 entreprises qui feront partie de cet indice boursier à partir du 14 janvier 2021, classées par ordre de capitalisation, de la plus grande à la plus petite :

  • LVMH, avec une capitalisation de 253,39 milliards d’euros ;
  • L’Oréal, avec une capitalisation de 167,68 milliards d’euros ;
  • Sanofi, avec une capitalisation de 100,16 milliards d’euros ;
  • Total, avec une capitalisation de 99,47 milliards d’euros ;
  • Hermes International, avec une capitalisation de 94,63 milliards d’euros ;
  • Airbus Group, avec une capitalisation de 71,81 milliards d’euros ;
  • Kering, avec une capitalisation de 71,42 milliards d’euros ;
  • Schneider Electric, avec une capitalisation de 71,42 milliards d’euros ;
  • Air Liquide, avec une capitalisation de 63,75 milliards d’euros ;
  • BNP, avec une capitalisation de 56,6 milliards d’euros.
  • Essilor Luxottica, avec une capitalisation de 56,57 milliards d’euros ;
  • Vinci, avec une capitalisation de 49,98 milliards d’euros ;
  • Axa, avec une capitalisation de 48,61 milliards d’euros ;
  • Safran, avec une capitalisation de 46,3 milliards d’euros ;
  • Dassault Systèmes, avec une capitalisation de 43,51 milliards d’euros ;
  • Pernod Ricard, avec une capitalisation de 41,21 milliards d’euros ;
  • Danone, avec une capitalisation de 36,38 milliards d’euros ;
  • Engie, avec une capitalisation de 33,46 milliards d’euros ;
  • Vivendi, avec une capitalisation de 31,04 milliards d’euros ;
  • Crédit Agricole, avec une capitalisation de 30,92 milliards d’euros ;
  • STMicroelectronics, avec une capitalisation de 30,67 milliards d’euros ;
  • Orange, avec une capitalisation de 26,23 milliards d’euros ;
  • Saint-Gobain, avec une capitalisation de 23,04 milliards d’euros ;
  • Arcelormittal, avec une capitalisation de 22,46 milliards d’euros ;
  • Legrand, avec une capitalisation de 21,53 milliards d’euros ;
  • Capgemini, avec une capitalisation de 21,17 milliards d’euros ;
  • Worldline, avec une capitalisation de 21,13 milliards d’euros ;
  • PSA Groupe, avec une capitalisation de 20,75 milliards d’euros ;
  • Michelin, avec une capitalisation de 19,64 milliards d’euros ;
  • Teleperformance, avec une capitalisation de 16,63 milliards d’euros ;
  • Thales, avec une capitalisation de 16,13 milliards d’euros ;
  • Société Générale, avec une capitalisation de 15,28 milliards d’euros ;
  • Alstom, avec une capitalisation de 13,7 milliards d’euros ;
  • Carrefour, avec une capitalisation de 13,32 milliards d’euros ;
  • Bouygues, avec une capitalisation de 13,23 milliards d’euros ;
  • Veolia Environnement, avec une capitalisation de 13,08 milliards d’euros ;
  • Publicis, avec une capitalisation de 10,7 milliards d’euros ;
  • Renault, avec une capitalisation de 10,27 milliards d’euros ;
  • Unibail Rodamco Westfield, avec une capitalisation de 8,58 milliards d’euros ;
  • Atos, avec une capitalisation de 7,4 milliards d’euros.

Bien entendu, s’il est possible de prendre des positions et de trader directement sur le cours de l’indice boursier CAC 40, vous pouvez également choisir de spéculer sur les valeurs qui le composent. Il convient également de noter que le classement ci-dessus est susceptible de changer dans le temps en fonction de l’évolution des capitalisations boursières de ces sociétés et de tout changement dans la composition de cet indice.

Analyse technique du cours de l’indice CAC 40 et indicateurs à surveiller

La deuxième analyse que vous devez également utiliser pour étudier l’évolution du cours de l’action de l’indice CAC 40 est l’analyse technique.

Ceci est basé uniquement sur l’étude des graphiques de cet indice et de son prix actuel et historique. Cependant, afin de réaliser une analyse technique cohérente, il est nécessaire de connaître la méthodologie et les principaux indicateurs techniques de tendance ou de volatilité. En particulier, nous pouvons étudier ici :

  • Les moyennes mobiles,
  • L’indicateur MACD,
  • Bandes de Bollinger,
  • Les points de pivot,
  • Les niveaux de soutien et de résistance techniques.

Plus vous utilisez d’indicateurs différents, plus votre analyse sera précise. Bien entendu, vous devrez sélectionner les graphiques à partir desquels vous effectuerez cette analyse, en donnant la préférence aux graphiques personnalisables. Ces derniers, souvent fournis par les courtiers ou les courtiers en ligne, vous permettent de gérer différents affichages de courbes ou de périodicités et d’afficher les principaux indicateurs en direct pour une meilleure visibilité. Il vous suffit d’interpréter les mouvements que vous voyez à l’écran pour obtenir des signaux.

Toutefois, il convient de noter que cette analyse technique ne doit jamais être utilisée seule, mais toujours en parallèle avec une analyse fondamentale de qualité, quel que soit le titre étudié.



Vous seriez aussi intéressé par les sujets suivants :

  • PERFORMANCES BOURSIèRES. Les lecteurs ont aussi recherché : portefeuille – rendement – croissance – titres chiffre – secteurs – dividendes – investissement – investisseurs – bourse
  • POURQUOI LES COURS DE LA BOURSE BAISSENT ILS. Les lecteurs ont aussi recherché : portefeuille – croissance – économie – secteurs – crise – dividendes – investissement – investisseurs – bourse
  • QUAND PRENDRE SES BéNéFICES EN BOURSE. Les lecteurs ont aussi recherché : rendement – banques – portefeuille – titres dividendes – bourse – investisseurs
  • QUELLES SONT LES VALEURS à SUIVRE EN BOURSE. Les lecteurs ont aussi recherché : portefeuille – rendement – banques – titres crise – croissance – chiffre – investissement – bourse investisseurs
  • TOP 10 DES ACTIONS EN BOURSE. Les lecteurs ont aussi recherché : actionnaires – croissance – portefeuille – titres crise – chiffre – rendement – investissement – bourse investisseurs